Tour de France: Quand France 2 nous prend pour des cons

juillet 20, 2007

Cela fait plusieurs dizaines d’années que le service public, nous fait vivre, avec un talent certain de la narration le Tour de France mais qu’il nous enfume également lourdement sur les questions de dopage.

Devenu un véritable partenaire d’ASO, France Télévisions n’a toujours fait que du suivisme se contentant de rendre compte des « affaires » sorties par les enquêtes policières ou de journalistes plus précautionneux quand la pression devenait trop forte.

Ainsi France Télévisions a « découvert » le dopage en 1998 avec l’affaire Festina, et encore c’est alors la rédaction de France 2 qui a mené les investigations les plus profondes. Le service des sports se faisant toujours plus discret. Et pourtant, de consultants en journalistes spécialisés qui écument les routes du Tour depuis des dizaines d’années, difficile de croire que rien n’était jamais arrivé à l’oreille d’un Jean-René Godard, d’un Patrick Chêne ou d’un Gérard Holtz, toujours prompts à nous vendre les exploits ou les « moyennes explosées » par les coureurs.

Alors complice France-Télévisions ? Grande hypocrite pour sûr, toujours motivée par la volonté de ne jamais rien savoir, au risque de tuer la poule aux œufs d’or. Encore tout récemment, réagissant à la mise en cause de Rasmussen, notre Gégé Holtz national a lâché (texto !): « pour l’instant ce n’est qu’une embrouille pas encore une affaire. Répondant aux journalistes, Rasmussen s’est défendu en disant: « ah ben, c’est bête j’ai oublié de prévenir l’UCI pour mes entraînements ». Donc rien de très grave ». Fermez le ban !

Le ton tranche avec les commentaires de Bertrand Duboux, commentateur historique de la télévision suisse, rappelé même à la prudence par ASO compte tenu de la « violence de ses propos » qui tranchent avec la description du « monde  merveilleux » que nous en font nos commentateurs hexagonaux : « ce cyclisme dit moderne est surtout tombé aux mains des médecins et des managers, de personnages véreux et opportunistes, d’affairistes de tous bords et de responsables du marketing qui font croire que le vélo n’est plus qu’une question d’argent. Grave erreur, et le cyclisme le paie cher en ce moment ! »

Publicités

2 Réponses to “Tour de France: Quand France 2 nous prend pour des cons”

  1. Théoclide Says:

    depuis quand les journalistes « découvrent » le dopage? cela aurait été tout à leur honneur. Les journalistes ne découvrent plus rien. C’est exactement pareil que pour tchernobyl. Aucun d’eux ne s’est penché sur le nuage avant que les chercheurs lyonnais rendent leurs pronostics… dommage pour la profession. Selon vous, pourquoi?
    http://www.infos-des-medias.net/2007/07/dopage-medias-ethique-trouvez-lintrus.php


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :